Email du contact : kaidar.med@live.fr

Contenu du message :


C'est une information qui risque de faire réagir. Trottoir Info à Chlef, nous révèle que des détenteurs de carnets en double, des procurations sur comptes fictives, des alimentations de comptes à d'autres comptes (X inconnu à Y connu) seraient le scandale de malversations qui se sont déroulées avec des complicités impressionnantes ayant pour accréditeur " validation de toutes les opérations d'escroqueries", réalisées par un groupe de malfaiteurs individus interne et externe à la CNEP et les griefs sont multiples... Nous condamnons vigoureusement les pratiques vicieuses et diaboliques de ces malfaiteurs et leurs auxiliaires (OL, BK, BM, DN, HA, CM, ZK, DA,BK,TK, BA, ZW et BM ) de l'agence de chlef 501, qui s'entête à gérer dans l'anarchie et l'opacité totale (...) pis encore, aucune voie circonspecte n'est offerte aux déposants pour faire valoir leurs droits et on force le Directeur du réseau à se comporter en solo. Nos interlocuteurs dévoilent des pratiques insidieuses de magouilleurs au sein de cette agence, d'obédience, veulent imposés leur loi avec ces détournements et dilapidations, est poussée à l'extrême, cette dernière nous conduit vers des genres de malversations qui se chiffrent par des milliards et le réseau trouve d'énormes difficultés pour avaler ces dépassements. Les service de la CNEP qui se répandent aujourd'hui en excuses ont gardé le secret pour éviter la panique; la Banque a été prise d'assaut par certains clients qui n'hésitent pas de retirer leurs avoirs en files d'attentes démesurées. Sans avoir été avertis, certains clients potentiels sélectionnés ont eu la désagréable surprise de découvrir que le solde existant sur système informatique de la CNEP n'est pas égal à l'avoir des clients (livrets clientèles), ces problèmes phénoménaux qui existerait depuis plusieurs années, sans que les titulaires ne s'en aperçoivent forcément; Ceux qui ont découvert ces prélèvements ont rapidement alertés les services de la police économique "Sureté Nationale", qui est en charge de mener l'enquête, d'autres opérations de malversations imputées sur les comptes des clients résidents à l'étranger ont surgies en 2015, sur des doubles et triples carnets Epargne, mais on ne vole que des petits montants " 1, 2, 3 jusqu'à 5 millions de dinars, tiens, des fois 10 millions de dinars, parfois 20 millions jusqu'à 25 millions de dinars" , grâce à un calcul estimatif simple on a volé plus de 9 milliards...
Mesdames et Messieurs les responsables, aujourd'hui on a préféré faire du social, en voilà les conséquences du banqueroute, où va la CNEP-Banque?